Ariel HOLZL

  • Auteurs francophones
  • Français

Présentation

Ariel Holzl apprécie les villes grises et les idées noires.
L’urban fantasy lui trotte dans la tête depuis qu’il a habité Paris, Tokyo et Dublin.
Son univers est né d’une volonté de croiser les genres, de créer des rencontres inattendues entre ses sources d’inspiration : Tim Burton, Terry Pratchett, Neil Gaiman, Edgar Allan Poe, Jane Austen, Italo Calvino, Alexandre Dumas, Émile Zola, Franz Kakfa et bien d’autres…

Après avoir travaillé dans le jeu vidéo et le cinéma, il se consacre à l’écriture et publie une nouvelle chez Les Indés de l’Imaginaire, dans l’anthologie Un tremplin pour l’Utopie (collection Hélios), avant de faire la rencontre des Éditions Mnémos. Il publiera chez eux Les Sœurs Carmines (collection Naos), son premier roman jeunesse, puis deux autres tomes de cette saga. Le premier tome des Sœurs Carmines reçoit le Prix Imaginales 2018 (roman jeunesse) et le PLIB 2018 (Prix de l’Imaginaire des Booktubeurs).

Présence au festival

  Matin Après-midi
23 Mai 2019 Absent Présent
24 Mai 2019 Présent Présent
25 Mai 2019 Présent Présent
26 Mai 2019 Présent Présent

Programme

24 Mai 2019

SUR INSCRIPTION

Numéro à contacter pour les réservations : 06.80.22.36.87

Avec la présence de :

Bibliographie

  • 2018
    Editions Mnemos - Collection Naos

    Les Sœurs Carmines, Dolorine à l'école

    L'école de la vie n'a point de vacances. Même quand on y meurt. Pour Dolorine Carmine, la rentrée des classes est une bonne occasion de se faire de nouveaux ennemis. Cependant, la fillette n'a pas trop l'habitude de parler avec les vivants. Les fantômes, en revanche... Dans le pensionnat bizarre où elle a atterri, les spectres manquent pourtant à l'appel. Ont-ils été chassés par les horreurs des environs ? À moins qu'ils ne travaillent au laboratoire de Miss Elizabeth, la nouvelle institutrice ? Personne ne semble avoir la réponse. Monsieur Nyx veut tout brûler. Mais Dolorine reste optimiste : en fouinant partout, elle finira bien par les retrouver ! Un peu de curiosité n'a jamais tué personne… si ?

  • 2017
    Editions Mnemos - Collection Naos

    Les Sœurs Carmines, Belle de gris

    Trois semaines séparent Tristabelle Carmine du Grand Bal de la Reine. Trois semaines pour trouver la robe de ses rêves, un masque, une nouvelle paire d'escarpins... et aussi un moyen d'entrer au Palais. Car Tristabelle n'a pas été invitée. Mais ça, c'est un détail. Tout comme les voix dans sa tête ou cette minuscule série de meurtres qui semble lui coller aux talons. En tout cas, elle ne compte pas rater la fête. Quitte à écumer les bas-fonds surnaturels de Grisaille, frayer avec des criminels, travailler dans une morgue ou rejoindre un culte. S'il le faut, elle ira même jusqu'à tuer demander de l'aide à sa petite s ur. Car Tristabelle Carmine est une jeune femme débrouillarde, saine et équilibrée. Ne laissez pas ses rivales ou ses admirateurs éconduits vous convaincre du contraire. Ils sont juste jaloux. Surtout les morts. » Il faut souffrir pour être belle. Ou faire souffrir les autres, c'est encore mieux. «

  • 2017
    Editions Mnemos - Collection Naos

    Les Sœurs Carmines, le complot des corbeaux

    Merryvère Carmine est une monte-en-l’air, un oiseau de nuit qui court les toits et cambriole les manoirs pour gagner sa vie. Avec ses sœurs, Tristabelle et Dolorine, la jeune fille tente de survivre à Grisaille, une sinistre cité gothique où les mœurs sont plus que douteuses. On s’y trucide allègrement, surtout à l’heure du thé, et huit familles d’aristocrates aux dons surnaturels conspirent pour le trône. Après un vol désastreux, voilà que Merry se retrouve mêlée à l’un de ces complots ! Désormais traquées, les Carmines vont devoir redoubler d’efforts pour échapper aux nécromants, vampires, savants fous et autres assassins qui hantent les rues… « Une fantasy urbaine mordante et décalée, proche de l’univers de Tim Burton. »

  • 2016
    ActuSF

    Un tremplin pour l'utopie

    L'utopie ! Pas de société dysfonctionnelle, pas de dystopie... Pas d'utopies conduisant à l'apocalypse ou à la tyrannie verte, rouge, noire, bleue, chromée, Z, bio, etc. Pas d'enfers pavés de bonnes intentions. L'utopie : la vraie, celle qui est réalisée (va se réalisée, s'est réalisée), celle qui est viable, qui fonctionne ! Une anthologie gratuite pour le n° 50 de la collection Hélios. L'utopie ! Pour faire rêver, réfléchir, donner des idées, des envies, ouvrir des voies, redonner une vision aux possible. Car, sans utopie, la vie vaut-elle vraiment d'être rêvée ? Et aussi pour fêter le collectif éditorial à l'origine d'Hélios (ActuSF, Mnémos et les Moutons électriques), notre utopie en marche à nous.