Hubert PROLONGEAU

  • Modérateurs et traducteurs
  • Français

Présentation

Hubert Prolongeau, 55 ans, se partage entre la littérature et le grand reportage, qu’il pratique à « Géo », au « Monde », à « Télérama » et dans plusieurs livres documents : « Sans domicile fixe », « Le curé de Nazareth », « Victoire sur l’excision »… Spécialiste de l’immersion, il a vécu plusieurs mois chez les SDF (« Sans domicile fixe »), s’est fait interner en hôpital psychiatrique (« la cage aux fous »), a passé deux mois dans l’église de scientologie… Il est par ailleurs critique littéraire pour « Marianne », Elle », « Le magazine littéraire »… Il a écrit une dizaine de romans : polars (« Leila la nuit », « Doubles faces »), roman historique (« Le baiser de Judas », « Américain, américain ») autofiction (« La mort de l’amie »)… Il a obtenu plusieurs prix littéraires : prix du document France télévision, prix Jean d’Heurs du roman historique, prix des éditeurs… Recemment, il a signé deux scénarios de bandes dessinnées : « Cagliostro » et « La jeunesse de Staline », écrit un téléfilm réalisé pour France trois par Christian Faure « Au nom des fils » et signé un « essai philosophique » sur la nudité : « Couvrez ce sein… »

Présence au festival

 MatinAprès-midi
18 Mai 2017 Absent Présent
19 Mai 2017 Présent Présent
20 Mai 2017 Présent Présent
21 Mai 2017 Présent Présent

Programme

20 Mai 2017

En partenariat avec

Bibliographie

  • 2017
    Robert Laffont

    « Couvrez ce sein… »

    Le nu aurait-il encore quelque chose à cacher ? Quand et pourquoi se met-on nu ? Du nu hédoniste, en quête de communion avec la nature, au nu « politique », celui des activistes du type FEMEN, l’exhibition du corps est rarement anodine. Qui ose se mettre à nu expose, dans un même mouvement, la pureté de sa démarche et la radicalité de sa détermination. Hubert Prolongeau nous dévoile ici les sens cachés de la nudité. Car le corps qui se montre, qui parle, qui conteste, est aussi un produit du langage. Et la nudité reste une de ses formes d’expression les plus criantes.

  • 2017
    Les Arènes - Collection AR.HORS COLLECT

    La Jeunesse de Staline, Sosso Tome 1

    La naissance d'un monstre Moscou, 1931 Alors que la nuit tombe sur le Kremlin, Staline dicte à un secrétaire terrifié le récit de sa jeunesse : une effroyable confession, qui vise à rétablir la « vérité aux yeux de l'Histoire ». Sa vérité, bien sûr... Géorgie, 1878 Ses parents et amis l'appellent affectueusement « Sosso ». Mais, dans l'ombre, grandit peu à peu celui qui deviendra l'un des plus grands dictateurs et criminels de l'Histoire. Enfant rebelle, chef de gang, poète, séducteur, pilleur de banques, maître-chanteur, forçat, assassin - voici l'histoire d'un psychopathe et tueur de masse, bientôt hissé à la tête d'un Empire. L'implacable ascension d'un personnage historique terrifiant...

  • 2016
    Delcourt - Collection DELC.HIST.& HIS

    Cagliostro T2 - La Cérémonie de l'ombre

    À la cour de Marie-Antoinette, Cagliostro poursuit son apprentissage auprès de son mentor qui lui enseigne secrètement comment développer ses pouvoirs psychiques. Mais trois meurtres consécutifs, fruits d'un étrange rituel, viennent tout bouleverser. Cérémonie maçonnique et catacombes lugubres, qui mieux que Cagliostro, magicien prétendument capable de divination, pourrait mener cette enquête ?!

  • 2015
    NEVICATA

    Bordeaux, Au-delà des Chartrons

    Leur seul nom symbolise Bordeaux : le quai des Chartrons est aujourd’hui baigné de lumière. L’une des opérations de rénovation urbaine les plus audacieuses de France a transformé la métropole bordelaise en une des destinations les plus appréciées de l’hexagone pour son art de vivre. Mais que nous cache réellement ce rajeunissement fort réussi ? Bordeaux a-t-elle vraiment changé ?Ce petit livre raconte Bordeaux comme seuls ses intimes savent la conter. Il remonte le cours de l’histoire, fait de gloire et de richesses accumulées, pour brosser le tableau d’une ville intimement liée au vignoble qui l’entoure, symbolisé par sa toute nouvelle Cité du Vin. Parce que Bordeaux sera toujours une histoire d’ambition et de goût.Un grand récit suivi d’entretiens avec Anne-Marie Cocula (Le commerce, âme des Bordeaux), François Dubet (Cette ville ressemble à ses stéréotypes) et Hervé Le Corre (La beauté retapée de Bordeaux me laisse indifférent).

  • 2013
    Robert Laffont

    Ils travaillent au noir

    Économie de survie ou fraude massive ? Le phénomène du travail au noir est complexe. Hubert Prolongeau est parti sur le terrain à la rencontre de ceux qui bossent « au black ». Pour la première fois, ils se racontent…

  • 2013
    Rivages - Collection Rivages/Noir

    Méfaits divers

  • 2013
    Delcourt - Collection DELC.HIST.& HIS

    Cagliostro, Cagliostro Tome 1, Pacte avec le diable, 1

    La confidente de Marie-Antoinette assassinée et une lettre disparue qui attise bien des convoitises... Une enquête au coeur de Versailles, brillamment menée par Hubert Prolongeau avec la complicité d'Arnaud Delalande (Aliénor).1783. Surnommé le Magicien aux mille mystères, Cagliostro prétend être passé maître dans l'art divinatoire. Ovationné par le Tout-Versailles, il éveille l'intérêt du cardinal de Rohan. Celui-ci reconnaît au jeune homme un sens de la mise en scène, qui pourrait lui être fort utile... Tout particulièrement dans cette affaire de lettre disparue.

  • 2012
    Le Masque - Collection Labyrinthes

    Le cauchemar de d'Alembert

    En cette année 1751, Diderot et d’Alembert, en dépit de la censure et des obstacles financiers, œuvrent à l’élaboration de l’Encyclopédie. Ils décident de s’éloigner de la ville et de son tumulte et s’installent à la campagne où ils pensent trouver le calme propice à leur labeur. Hélas, à peine nos deux érudits se sont-ils installés dans la résidence de d’Alembert que le drame s’installe. Un criminel rôde et nos deux encyclopédistes vont devoir délaisser la recherche scientifique pour celle de la vérité et mettre leur intelligence au service de l’humanisme…

  • 2011
    Calmann-Lévy - Collection Documents, Actualités, Société

    J'arrête le cinéma, Entretiens avec Hubert Prolongeau

    Cinéaste inclassable, Patrice Leconte ne cesse de surprendre. Passant de films populaires cultes en films d'auteur célébrés, sautant de succès commerciaux inattendus en échecs tout aussi imprévus, il n'est jamais là où on l'attend. Il raconte ici avec humour et généraosité ses quarante ans de traversée du cinéma français.Mais ce livre n'est pas qu'une enfilade d'anecdotes drôles, même s'il en regorge. Leconte est le premier critique de ses oeuvres, dont il parle avec une exigeante lucidité, avouant avec une rare franchise telle erreur, telle faiblesse, telle limite...A l'heure où il souhaite revenir à un cinéma plus personnel, le réalisateur nous confie ses doutes, ses rêves, et s'interroge avec émotion sur sa place de créateur dans le cinéma d'aujourd'hui.

  • 2010
    J'ai Lu - Collection Librio (Librio)

    Les 100 livres les plus drôles

    Les 100 livres les plus drôles« Ce qui fait rire les uns ne fait pas toujours rire les autres. Mais les cent dés sont jetés. Ce livre est fini. On s'est bien marrés, non ? »Quel est le point commun entre Jacques le Fataliste et Le journal de Bridget Jones ? L'humour, assurément. Qu'il soit comique et potache à la manière d'Alphonse Daudet dans son Tartarin de Tarascon, absurde avec La cantatrice chauve d'Eugène lonesco ou encore cynique à la façon de David Lodge dans Changement de décor, l'humour existe sous une infinité de formes et c'est ce que vous propose de découvrir Librio.Guidé par Hubert Prolongeau, vous trouverez ici une invitation à lire ou relire les cent livres les plus drôles de l'histoire de la littérature.

  • 2010
    Omnibus - Collection Omnibus

    Les aventures de Jack Aubrey, Les aventures de Jack Aubrey T1 (nouvelle édition), 1

    Un salon de musique, en 1800. On y écoute le quatuor en ut majeur de Locatelli. Un des auditeurs bat la mesure. Cela indispose son voisin, un jeune homme triste et pauvre, qui lui donne un coup de poing dans les côtes. L'affront doit être lavé. Ainsi, avec un de ces duels qui avaient déjà guidé d'Artagnan vers les Mousquetaires, naît une amitié aussi étrange que vraisemblable. Elle unira pendant vingt volumes Jack Aubrey, lieutenant puis capitaine de la Royal Navy à l'époque des guerres napoléoniennes, et le docteur Stephen Maturin, chirurgien, ornithologue et agent secret de Sa Très Gracieuse Majesté. Leurs aventures les mènent sur toutes les mers du globe et forment une suite qui est l'un des plus étonnants romans fleuves du XXe siècle. C'est aussi l'œuvre pleine de finesse et d'humour d'un très grand écrivain qui réussit le miracle de signer des romans de mer où tout ce qui se passe à terre fascine.Préface de Hubert Prolongeau

  • 2010
    Folio - Collection Folio biographies

    Machiavel

    «Je préfère aller en enfer discuter de politique avec les damnés plutôt que de m’ennuyer au paradis avec des imbéciles.» On cherchera en vain les traces de cruauté et de fourberie chez Machiavel (1469-1527). Cette réputation est le fruit d’un malentendu. Mêlant une conception personnelle de l’histoire à une véritable expérience du terrain, Machiavel n’est pas un philosophe mais un homme politique soucieux du bien public. Parcourant les chemins d’Italie à cheval, il s’occupe des inondations et de la chasse aux faux billets, règle des querelles entre marchands, recrute des miliciens, accomplit de brillantes missions diplomatiques. Se vantant d’aller «chaque jour chez les filles pour se refaire des forces», accusé de sodomie, soupçonné d’avoir trempé dans une conjuration, il sera jeté dans un cachot, torturé, puis banni. Sans cette inactivité forcée, il n’aurait jamais écrit ni Le Prince, ni l’Histoire de Florence. «Je préfère aller en enfer discuter de politique avec les damnés plutôt que de m’ennuyer au paradis avec des imbéciles.»

  • 2010
    J'ai Lu - Collection Littérature française

    Américain, Américain, roman

    Américain, Américain« J'ai cru en beaucoup de choses, et plutôt fait le bien. Elia a été un salaud. Je suis resté stérile. Il a puisé dans son infamie de quoi nourrir une des plus belles oeuvres de son époque. Lequel d'entre nous a été le plus homme ? »Cinéaste de génie, Elia Kazan a aussi dénoncé certains de ses amis communistes à la Commission des activités anti-américaines du sénateur McCarthy. Dans cet acte indéfendable, il a puisé la matière de ses plus grands films. L'abjection peut-elle nourrir le talent ? Fabuleuse promenade dans le passé et reconstitution méticuleuse du Hollywood de l'époque, ce roman, qui met en parallèle le destin de Kazan et celui d'un personnage fictif, homme « bien » mais cinéaste médiocre, est une poignante interrogation sur l'injustice du génie.« Documenté et tendre, le livre est aussi une réflexion sur les rapports ambigus que le talent entretient avec l'honnêteté. » Pierre Murat ¤ Télérama

  • 2010
    Le Masque - Collection Labyrinthes

    L'oeil de Diderot

    Il est bien difficile en ce XVIIIe siècle, dit des « Lumières », de vouloir à tout prix éclairer les esprits. Denis Diderot, qui met la dernière main à son Encyclopédie, ne se décourage pas malgré la défection de d’Alembert qui le laisse bien seul face à une lourde tâche.  Et cette soudaine solitude n’est pas le moindre de ses soucis : le pouvoir, qui veut maintenir le bon peuple dans l’ignorance, a interdit l’ouvrage.  Diderot se voit contraint d’écrire en cachette et de faire imprimer l’ouvrage dans la clandestinité. En dépit de toutes les précautions dont il entoure l’œuvre de sa vie, le grand philosophe n’est pas à l’abri puisque ceux qui veulent l’empêcher de s’exprimer ne reculent devant rien… Et cette fois, c’est l’imprimeur qui vient d’être retrouvé assassiné !

  • 2008
    Flammarion - Collection Littérature française

    Américain, Américain

    Après avoir trahi ses amis communistes pendant la chasse aux sorcières, le cinéaste Elia Kazan signe ses plus grands films : Sur les quais, À l'est d'Eden, La Fièvre dans le sang, America, America... Comment le génie est-il né de l'infamie ? Prolongeau raconte cette vie d'extrêmes et de rage par un personnage de son invention, meilleur ami de Kazan, Howard Perrineau : les séances de cinéma où ils se faufilent par la sortie de secours, leur engagement au parti communiste dans le vent social des années trente, les coups de gueule sur les plateaux de théâtre, l'horreur du maccarthysme et les cruels choix auxquels il a mené... Passionnante promenade dans l'Amérique de la Grande Dépression, où Kazan perce à Broadway puis à Hollywood, ce roman croise Marilyn Monroe, Miller, Capra, et tous les lions du grand écran, pétris de contradictions. Sous la plume de Prolongeau, Kazan et toutes ces figures historiques deviennent de vrais personnages romanesques.

  • 2007
    Belfond - Collection Domaine Français - Littérature

    Une aventure de Paul Freda, Les Papillons n'ont pas de mémoire, 1

    1996. Paul Freda, un humanitaire sans illusions sur le monde, est envoyé en Colombie par l’ONG Médecins Pour Tous. L’organisation est en deuil. L’un de ses médecins vient d’être assassiné en pleine rue à Bogotá. Pour Freda, il s’agit de remonter la piste des assassins et de comprendre cette violence urbaine ordinaire. Très vite, le voilà confronté à la guérilla, la corruption et le crime organisé. Au contact des jeunes révolutionnaires qui l’ont pris en otage, il découvre comment la misère fabrique de véritables petits soldats dans le nord de l’Amérique latine. D’exécutions sommaires en manipulations des autorités colombiennes, Freda se laisse finalement entraîner, en compagnie de Rosaria, une jeune femme liée à la guérilla, dans une périlleuse quête de la vérité qui les mènera jusqu’au Guatemala… Une première aventure de Paul Freda étroitement liée à l’actualité, qui ne manque ni d’émotions ni de rebondissements, un personnage attachant et plein d’humour, mais aussi une région du monde complexe et passionnante que l’auteur, grand reporter, a longtemps parcourue.

  • 2006
    Albin Michel - Collection Essais et documents

    Victoire sur l'excision, Pierre Foldes, le chirurgien qui redonne l'espoir aux femmes mutilées

    L'excision, ce « fléau » qui touche encore 130 millions de femmes dans le monde et dont on croyait les conséquences irréversibles, peut maintenant être « réparée ». Cette révolution vient de France. Le docteur Pierre Foldes, chirurgien urologue, qui a travaillé avec Mère Teresa, responsable pour l'Asie de Médecins du monde, a déjà rendu à plus de mille femmes mutilées leur intégrité corporelle : la technique chirurgicale qu'il a mise au point reconstitue leur clitoris et leur permet de connaître enfin le plaisir. Hubert Prolongeau brosse le parcours de Pierre Foldes, « french doctor » aussi énergique que généreux. Il nous explique le sens de son infatigable et dangereux combat - qui lui a valu des menaces de mort - et évoque la reconnaissance infinie des patientes qui vivent une véritable renaissance. Rappelant l'ampleur des mutilations sexuelles en Afrique, en Égypte... et en France, il dénonce une inhumanité qui, grâce à Pierre Foldes, n'est plus définitive.

  • 2005
    Belfond - Collection Domaine Français - Littérature

    Doubles faces

  • 2005
    Stock

    La mort de l'amie

    Ils s étaient côtoyés en classe, mais ne s aimaient pas. Se méprisaient même. Ils se retrouvent vingt ans plus tard lors d un dîner officiel. Qu échanger sinon des banalités ? Pourtant, l un, A., ressent le besoin de se confier à l autre qui fut le témoin de sa jeunesse. Au c ur de leurs souvenirs communs, il y a « Elle », l amie dont il vient d apprendre la disparition. Certes, Elle et A. s étaient perdus de vue depuis huit ans, mais leur « histoire » fut de celle qui ne s oublie pas, qui appartient aux heures indélébiles de la jeunesse : des heures à chahuter en bandes, à douter de ses sentiments, à bavarder jusqu au bout de la nuit autant de moments intimes sur le fil tendu de l amour et de l amitié. A présent qu elle n est plus, A. comprend qu « Elle » fut assurément la femme de sa vie. Je connais bien l'amour ; c'est un sentiment pour lequel je n'ai pas d estime. Mais il y l affection. Et il y a l affection mêlée de désir, grande chose. (Les Jeunes Filles, Henry de Montherlant)

  • 2004
    Grasset - Collection Littérature Française

    Le baiser de Judas, roman

    « L'un d'entre vous me trahira ». Cette phrase lancée par Jésus lors de la Cène a voué à jamais la figure de Judas à l'exécration. Mais qui était vraiment celui qui trahit ? Les textes sacrés ne nous en apprennent finalement que très peu, et sur lui et sur les raisons de son acte. On le dit intendant des apôtres, donc bénéficiant de la pleine confiance de Jésus. On le sait l'un des Douze, donc intime du Maître. La raison avancée pour son geste (la cupidité) ne supporte pas l'analyse : la somme de trente deniers, prix de l'infamie, était faible, surtout pour lui qui en manipulait beaucoup plus tous les jours... Alors, pourquoi ne pas lire une autre histoire ? Il n'est, sur la mort de Jésus, qu'une certitude : il a péri sur la croix, châtiment réservé aux rebelles à l'ordre romain. Et il paraît aujourd'hui évident à beaucoup qu'il a eu un rôle beaucoup plus actif dans la résistance juive à l'occupation romaine que les premiers évangiles, écrits à destination des chrétiens de Rome, ne le laissent paraître. En s'imprégnant des études les plus récentes sur le sujet, en envisageant la vie entière de Judas - une vie dont la rencontre avec Jésus ne serait que le dernier épisode - Hubert Prolongeau a développé l'option la plus vraisemblable : compagnon de lutte, véritable ami de Jésus, Judas aurait trahi ce dernier quand leurs conceptions sur le combat mené ensemble ont divergé. A travers leur conflit, c'est toute la question de la révolution qui est posée : doit-elle se faire par les armes, par la résistance quotidienne contre l'occupant - comme Judas le veut ? Ou par l'attente, la prière et l'espérance en l'au-delà qui réparera les injustices subies sur cette terre - comme Jésus le préconise ? A travers une passionnante reconstitution de la Palestine de l'époque, c'est aussi un subtil changement de perspective qui se dessine. Et peut-être une nouvelle histoire qui s'écrit sous nos yeux...

  • 2004
    le Grand livre du mois

    Le baiser de Judas, roman

  • 2002
    le Grand livre du mois

    Comme un veilleur attend la paix

  • 1997
    Hachette Littérature - Collection ESSAIS

    Lourdes, sa vie, ses oeuvres, sa vie, ses oeuvres

    Avant La Mecque ou Bénarès, accueillant plus de cinq millions de visiteurs par an, Lourdes est le plus grand lieu de pèlerinage du monde. Un lieu où les extrêmes se côtoient : ferveur et attente du miracle (70 000 malades s'y rendent chaque année), industrie hôtelière et commerces florissants. En racontant la vie quotidienne des acteurs de ce théâtre où se mêlent la foi, la souffrance et l'exploitation, Hubert Prolongeau cherche à comprendre cette coexistence, à cerner ce qu'il y a de sincérité et de grandeur dans ce qui est aussi devenu un phénomène commercial sans précédent. Fruit d'une enquête minutieuse et dénuée de parti pris, cet ouvrage nous propose de découvrir, à travers l'étonnante entreprise lourdaise, l'oeuvre de Dieu et la part de Mammon, d'aller voir derrière le décor sans pour autant effacer la beauté du spectacle qui se joue. Journaliste indépendant, Hubert Prolongeau est également l'auteur de La Vie quotidienne en Colombie au temps du Cartel de Medellin (Hachette, 1992), Sans domicile fixe (Hachette, 1993) et Une mort africaine (Seuil, 1995).

  • 1995
    Seuil - Collection L'Histoire immédiate

    Une mort africaine, le sida au quotidien

  • le Grand livre du mois

    Ils travaillent au noir

Share