Jean-Clément MARTIN

  • Universitaires, scientifiques et historiens
  • Français

Présentation

Jean-Clément Martin est professeur émérite de l’université Paris 1-Panthéon-Sorbonne, ancien directeur de l’Institut d’histoire de la Révolution française. Historien de la Révolution, de la Contre-révolution et de la guerre de Vendée, il s’est intéressé à toutes les dimensions de ces domaines, de l’érudition la plus stricte à la fiction la plus débridée, dont le jeu vidéo et les inventions mémorielles. Il a notamment publié Au cœur de la révolution française – les leçons d’histoire d’un jeu vidéo, la Nouvelle histoire de la Révolution française et le Dictionnaire de la Contre-RévolutionLa Guerre de Vendée et La Machine à fantasmes. Relire l’histoire de la Révolution française

Acheter ses ouvrages

Programme

18 Mai 2017

Dans les fictions historiques ! En partenariat avec le Comité d'Histoire Régionale.
Conférence Flash 3
Avec la présence de :

Bibliographie

  • 2016
    Perrin

    Robespierre. La fabrication d’un monstre

    « Chacun le sait, aucune artère parisienne ne porte le nom de Robespierre, passé à la postérité comme l'archétype du monstre. Sans l'absoudre de rien, sans l'accabler non plus, Jean-Clément Martin explique que cette réputation a été fabriquée par les thermidoriens qui, après l'avoir abattu, voulurent se dédouaner de leur recours à la violence d'Etat : les 10 et 11 thermidor, qui voient l'exécution de Robespierre, de Couthon, de Saint-Just et de près de cent autres, servent en réalité à dénoncer « l'Incorruptible » comme le seul responsable de la « Terreur ». Cette accusation a réécrit l'histoire de la Révolution et s'impose encore à nous. En historien, l'auteur démonte les mythes et la légende noire pour retrouver l'homme. Une démonstration sans faille et un livre à l'image de Robespierre : éminemment politique. »

  • 2015
    Vendémiaire

    Au cœur de la révolution. Les leçons d’histoire d’un jeu vidéo

    « Un Robespierre maladif et sanguinaire, un marquis de Sade travesti, une foule inquiétante et prête à tous les excès… Mais aussi des rues de Paris empuanties par les petits métiers, encombrées de carrosses et de colporteurs en tous genres, mal éclairées, résonnant des cris des vendeurs ambulants… Le dernier opus de la série Assassin’s Creed, Unity, sorti en novembre 2014, s’empare sans scrupules de ce chapitre sacralisé de notre roman national qu’est la Révolution. Faut-il suivre ceux qui dénoncent une entreprise réactionnaire ou, comme d’autres, refuser simplement de la prendre au sérieux ? »

  • 2012
    Vendémiaire

    La machine à fantasmes. Relire l’histoire de la Révolution française

    « Écrire l’histoire n’est pas chose facile. Surtout quand on a choisi de s’intéresser à la Révolution française, grande pourvoyeuse d’idéologies, d’images et de fantasmes. Ces inventions et des digressions sont pourtant le socle où s’enracinent mémoires collectives et convictions individuelles. Elles sont ici à l’honneur, ou plutôt à l’épreuve. À travers des analyses de cas très concrets, l’un des meilleurs spécialistes de la période s’interroge ici sur les non-dits et les impensés à l’œuvre dès lors qu’on traite du régicide, des meurtres de masse, du peuple, de la nation ou de l’héroïsme. Ainsi, les monuments de notre mémoire nationale sont démontés : la « guerre de Vendée » comme emballement d’un discours officiel, au sein d’un régime en proie à des divisions internes incontrôlées ; la « Terreur » comme un tour de passe-passe pour endiguer des pulsions meurtrières puis pour discréditer un adversaire politique. Tandis que les pratiques commémoratives, fondatrices de l’opinion dominante, sont passées au crible : « Valmy » et son bicentenaire laborieux ; Charlotte Corday et Joseph Bara, en leurs interminables déclinaisons morbides ou érotiques… Une leçon de méthode »

  • 2012
    Vendémiaire

    Peut-on prouver l’existence de Napoléon ?

    Peut-on prouver l’existence de Napoléon ?

Share