Laurent Jalabert

  • Universitaires, scientifiques et historiens
  • Français

Présentation

Auteur invité du comité d’histoire régionale- Région Grand Est.

Laurent Jalabert est maître de conférences habilité en histoire moderne à l’université de Lorraine. Il est spécialiste de l’Histoire confessionnelle (XVIIe-XIXe siècles), d’Histoire sociale, spatiale et religieuse des armées (XVIIe-XIXe siècles) et travaille également sur les questions de Mémoire et identité. Parmi de nombreuses attributions, il est directeur scientifique des Annales de l’Est et préside le conseil scientifique du Comité d’Histoire Régionale – Région Grand Est.

Présence au festival

  Matin Après-midi
23 Mai 2019 Présent Présent
24 Mai 2019 Présent Présent
25 Mai 2019 Présent Présent
26 Mai 2019 Présent Présent

Programme

25 Mai 2019

CONFERENCE FLASH (15 mn)
Avec la présence de :

Bibliographie

  • 2018
    Gisserot Editions - Collection Gisserot Histoire

    La France dans la guerre 14-18

    La Première Guerre mondiale reste profondément ancrée dans la mémoire collective nationale en raison de son impact sur l'ensemble de la société française. 1914 marque la fin d'un long XIXe siècle et les quatre années de cette guerre contribuent à faire basculer la France dans le XXe siècle et la modernité. Face à la violence de ce conflit industriel, le pays a su politiquement et économiquement s'adapter pour supporter une part importante de la guerre sur le front occidental. De même, l'armée française de 1918 n'est plus celle de 1914 : il s'agit toujours de la "guerre des tranchées" mais bien des choses ont changé, tant dans les matériels employés que sur la tactique et la stratégie. L'auteur cherche ainsi à montrer, à travers les grands aspects de ce conflit et aussi bien des détails, comment la France a surmonté ses divisions pour éviter un effondrement semblable à celui de 1870, comment la population a su s'adapter à l'épreuve d'une guerre longue, comment les "poilus" ont pu vivre cette guerre et pourquoi 14-18 résonne encore dans l'esprit de nombre de Français.

  • 2017
    Des Paraiges

    Charles V de Lorraine ou la quête de l'état, 1643-1690

    Charles V de Lorraine (1643-1690) est, pour ceux qui le connaissent, le duc "sans duchés". Son règne reste souvent dans l'ombre de celui de son oncle, Charles IV, et de son fils Léopold. Pourtant, il constitue un moment important de l'histoire des duchés lorrains et du maintien de leur indépendance. En effet, Charles de Lorraine, avant de devenir duc, doit composer avec les actes politiques de son oncle, lequel ne voulait pas voir en lui son successeur légitime, ce qu'il était toutefois. Charles subit ainsi les conséquences des occupations françaises et surtout celles du traité de Montmartre (1662). A partir de cette date, il est en rupture avec Louis XIV et se rapproche définitivement de l'empereur Léopold Ier. Celui qui devient en 1675 Charles V de Lorraine jette alors les fondements du rapprochement dynastique avec les Habsbourg, concrétisés par le mariage avec Eléonore-Marie de Habsbourg et la naissance de plusieurs enfants : la branche des Habsbourg-Lorraine vient de naître. Cependant, Charles V, malgré ses efforts diplomatiques, ne parvient pas à recouvrer ses duchés et c'est sur les champs de bataille qu'il exprime ses talents de chef militaire. Celui qui a été surnommé "le bouclier de la religion", à la suite de la victoire contre les Infidèles à Vienne (1683), est aussi un soldat qui contribue à libérer la Hongrie de la présence ottomane. Ses campagnes le mènent également contre Louis XIV, lequel aurait dit de lui en apprenant sa mort : "J'ai perdu le plus grand, le plus sage, et le plus généreux de mes ennemis." Laurent Jalabert est maître de conférences (hdr) à l'université de Lorraine. Ses travaux portent sur l'histoire confessionnelle des espaces frontaliers, sur les questions militaires et sur l'histoire de la Lorraine. Il a notamment publié, à l'occasion de l'exposition La Lorraine pour horizon (Musée lorrain, 2016), un ouvrage éponyme (La France et les duchés, de René II à Stanislas, 2016, avec P.-H. Penet) et dirigé un ouvrage de biographies ducales (Ducs de Lorraine : portraits biographiques, Les Paraiges, 2017).

  • 2017
    Des Paraiges

    Ducs de Lorraine

  • 2015
    Vent D'est

    Post mortem 1914-1918

  • Presses Universitaires du Septentrion

    978-2375350614

    Le protestantisme est généralement réputé étranger à la Lorraine. Pourtant, la diversité géopolitique de l'espace lorrain à l’époque moderne, puis sa partition tragique à l’époque contemporaine, font de ce territoire un lieu de diffusion contrastée des réformes protestantes, dans leur diversité. Calvinistes, luthériens ou encore anabaptistes, jusqu’aux évangéliques aujourd’hui, ont tous, malgré leur situation d’extrême minorité et la précarité, parfois, de leur condition juridique, joué un rôle non négligeable dans l’histoire lorraine. Il s’agit donc de réévaluer cette place, de faire un bilan des travaux les plus récents et de lancer des pistes pour de futures recherches, tout en replaçant la Lorraine dans des contextes plus larges, du fait de sa position d’entre-deux entre les constructions nationales française et allemande. Entre synthèse globale et études de cas, cet ouvrage est un reflet de nos connaissances actuelles sur le sujet, ce qui constitue une entreprise éditoriale inédite.