Myriam Jacquot

  • Universitaires, scientifiques et historiens
  • Française

Présentation

Auteur invité du comité d’histoire régionale- Région Grand Est.

Docteure en histoire médiévale, Myriam Jacquot est enseignante dans le second degré. Elle fait partie du conseil scientifique du Comité d’Histoire Régionale – Région Grand Est.

Présence au festival

  Matin Après-midi
23 Mai 2019 Présente Présente
24 Mai 2019 Absente Absent
25 Mai 2019 Absente Absent
26 Mai 2019 Absente Absent

Programme

23 Mai 2019

Bibliographie

  • Christianisation et cadres de la vie religieuse au nord-ouest du diocèse de Toul : des origines à la fin du XIIème siècle  - Myriam Jacquot
    2004
    (Série Thèse de doctorat en Histoire)

    Christianisation et cadres de la vie religieuse au nord-ouest du diocèse de Toul : des origines à la fin du XIIème siècle

    La christianisation du nord-ouest du diocèse de Toul, zone frontière entre l'empire et la Francie, plateau boisé entaillé de rivières et traversé de voies anciennes, s'est déroulée en trois pahses : d'abord, sous les Mérovingiens, de nombreuses créations d'églises. Sous les Carolingiens, ce mouvement se poursuit mais se ralentit. Après l'An Mil, des églises sont encore créées mais en plus petit nombre. Les dédicaces sont très diverses et reflètent les influences de l'Ouest, notamment du diocèse de Reims. Les lai͏̈cs sont les fondateurs principaux de ces édifices qui desservent leurs terres. Les fondations sont très liées aux voies et aux rivières qui sont un vecteur de rencontres et d'installations humaines. La création des paroisses suit un mouvement inverse de celui des églises, difficile à suivre dans le détail. Peu nombreuses dans la première période, elles augmentent sous les Carolingiens et se multiplient après l'An Mil. Les abbayes et l'évêque de Toul sont quasi-absents de la région avant le XIème siècle. Des établissements cisterciens et des prémontrés s'installent ensuite, favorisés par les lignées seigneuriales.