SPEED DATING DES IMAGINALES EN CONFINEMENT

Speed dating des Imaginales

Lancée en 2009, l’initiative du festival a eu des répercussions que nous n’avions même pas imaginé… Dès le début, en effet, le succès a dépassé toutes nos espérances ! Et ce « petit plus » original des Imaginales est devenu un rendez-vous annuel très apprécié des aspirants écrivains.

Le speed dating est organisé chaque année par Silène Edgar et Élise Datin, en coordination étroite avec Fanny Brocca-Carta, chargée des projets professionnels des Imaginales.

Comment se passe le speed dating en confinement ?

Peu après que l’équipe des Imaginales ait dû renoncer à l’édition de cette année, Stéphane Wieser, le directeur, a appelé toute l’équipe du Speed dating pour imaginer une solution bis.
« Et si on faisait les rencontres par internet ? » a-t-il proposé.
Après avoir testé la possibilité technique d’un tel projet, grâce au logiciel Zoom, nous avons commencé à réorganiser toute cette grosse machine pour arriver à nos fins.

Comme chaque année, nous avions sélectionnés les candidats sur dossier avant le confinement. Nous avons dû, hélas, en refuser certains parce qu’une fois de plus, il y avait trop de monde… Mais la jauge avait été quand même augmentée avec 50 candidats au lieu de 40 l’an passé. Puis Stéphanie Nicot a sollicité les éditeurs pour leur demander si cela était possible pour eux et 17 éditeurs ont dit oui ! Une très belle surprise.

Nous avons donc demandé aux candidats de faire des voeux pour savoir quel éditeur ils souhaitaient rencontrer et Silène Edgar a fait la répartition de manière à ce que chaque candidat voit au moins son premier voeu et un ou deux autres de sa liste. Bien sûr, c’est moins que les autres années, mais il faut dire que le speed dating confiné est plus compliqué à organiser : pour chaque éditeur, il a fallu prévoir une session de 2h30 pendant laquelle se tiennent entre 6 et 11 entretiens de 8 minutes, montre en main. Un animateur est présent pendant toute la session pour gérer les questions techniques, voir si tout se passe bien et bien sûr, surveiller le temps. Au lieu de mobiliser 4 personnes pendant 4 heures, le speed dating confiné suppose une semaine complète de rendez-vous avec 8 animateurs.

Prévenus la semaine d’avant de leur jour et horaire de passage, les candidats sont appelés par l’animateur quelques minutes avant leur rendez-vous, ils patientent en « salle d’attente » pendant que le précédent candidat termine son entretien. L’animateur le présente ensuite à l’éditeur puis les laisse discuter tandis qu’il contacte le candidat suivant, tout en surveillant sa montre pour ne pas laisser le temps filer, et ainsi de suite… La session passe vite à ce rythme. En tout cas, les candidats semblent ravis et les éditeurs aussi.
Une semaine, 50 candidats, 17 éditeurs, 130 entretiens en visio, on espère qu’il en ressortira quelques romans. Il faudra attendre l’an prochain pour le savoir !

Silène Edgar