Jean-Paul Willaime

  • Universitaires, scientifiques et historiens
  • Français

Présentation

Jean-Paul WILLAIME est né en 1947 à Charleville (08). Il est Docteur en sciences des religions et Docteur en sociologie de l’Université de Strasbourg.

Directeur d’études émérite à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, Sorbonne, Paris, il y occupa la chaire « histoire et sociologie des protestantismes » de 1992 à 2015. De 2005 à 2010, il dirigea l’Institut Européen en Sciences des Religions (PSL/E.P.H.E.).

Il est membre du laboratoire de recherches Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (PSL/EPHE-CNRS), laboratoire qu’il a dirigé de 2002 à 2007. De 2007 à 2011, il a présidé la Société Internationale de Sociologie des Religions / International Society for the Sociology of Religion.

Ses travaux portent sur les théories et méthodes en sociologie des religions, la sociologie des protestantismes contemporains, l’état religieux de la France et de l’Europe, l’étude comparée des relations Religions-Etat et écoles-religions dans les différents pays d’Europe.

Bibliographie

  • -	La religion dans la France contemporaine. Entre sécularisation et recomposition  - Jean-Paul Willaime
    2021
    Armand Colin

    - La religion dans la France contemporaine. Entre sécularisation et recomposition

    (avec Philippe Portier) Alors que l’on croyait en avoir fini avec le fait religieux sous la poussée d’une modernité occidentale qui semblait en avoir fortement réduit l’impact social, la religion occupe à nouveau une place centrale dans l’actualité française. Au coeur de discussions et polémiques, elle figure également à l’agenda politique, les autorités publiques cherchant à redéfinir aussi bien les conditions d’exercice de la liberté religieuse et ses limites que le point d’équilibre à trouver pour garantir la neutralité religieuse de l’État dans la société. Dans ce contexte, les diverses religions relisent leurs traditions et l’actualisent, suscitant des réactions diverses en leur sein. Cet ouvrage présente les données les plus actuelles sur les reconfigurations contemporaines du religieux en France : net décrochage du catholicisme, progression des « sans religion », pluralisation accentuée, essor de certaines croyances, brouillage des frontières entre religieux et non-religieux… Congédiant l’idée selon laquelle plus de modernité signifierait moins de religion, il vient également montrer que, bien au contraire, l’ultramodernité contemporaine, pénétrée d’incertitudes, entraîne de profonds bouleversements du religieux qui ont des conséquences politiques, sociales et culturelles dont on ne mesure pas encore suffisamment l’ampleur.

  • 2021
    Presses Universitaires de France - Collection Que sais-je ?

    - Sociologie des religions

    Sociologie des religions Sociologie des religions Jean-Paul Willaime Collection: Que sais-je ? Discipline: Sociologie et Sciences de l’éducation Catégorie: Livre Date de parution: 07/04/2021 Résumé Les premiers sociologues, parce qu’ils s’interrogeaient sur la société moderne, ont été conduits à étudier les phénomènes religieux, en particulier les changements que la modernité impliquait pour la religion. Le regard sociologique sur l’univers religieux n’a cessé depuis de se renouveler et de s’enrichir. En dressant un tableau des diverses approches depuis Weber et Durkheim jusqu’aux questionnements les plus contemporains sur la sécularisation, les intégrismes et les progressismes, Jean-Paul Willaime nous montre que les religions sont des faits sociaux dont l’analyse permet de mieux comprendre les sociétés et leurs évolutions.

  • -	La sécularisation en question. Religions et laïcités au prisme des sciences sociales - Jean-Paul Willaime
    2019
    Garnier

    - La sécularisation en question. Religions et laïcités au prisme des sciences sociales

    (sous la direction de Jean Baubérot, Philippe Portier et Jean-Paul Willaime) Le Groupe sociétés, religions, laïcités est le plus grand laboratoire français dans le domaine des sciences sociales du religieux. Ce livre propose un bilan de ses apports sur les différents régimes de laïcité et univers religieux, et une réflexion épistémologique sur les sciences sociales du religieux.

  • -	La guerre des dieux n’aura pas lieu. Itinéraire d’un sociologue des religions - Jean-Paul Willaime
    2019
    Labor et Fides

    - La guerre des dieux n’aura pas lieu. Itinéraire d’un sociologue des religions

    Dans l’ensemble des pays francophones, Jean-Paul Willaime est l’un des sociologues des religions les plus marquants de sa génération. Tout en assumant positivement un ancrage dans le protestantisme, ses analyses sociologiques du religieux contemporain mêlent l’empathie compréhensive et la distance critique de l’objectivation. Si l’on a pu penser que plus de modernité signifiait moins de religieux, il s’avère aujourd’hui que la radicalisation même de la modernité signifie non pas moins de religieux, mais du religieux autrement. Jean-Paul Willaime explique pourquoi, malgré la tragique actualité des fanatismes religieux, « la guerre des dieux n’aura pas lieu ». Ces entretiens, réalisés avec le sociologue E.-M. Meunier, proposent une réflexion originale d’ampleur sur la formation et le travail d’un sociologue des religions dans une société sécularisée. Plus qu’à un simple essai biographique, c’est à une véritable réflexion sur le rôle de la religion dans les sociétés contemporaines que sont conviés les lecteurs.

  • -	Le défi de l’enseignement des faits religieux à l’école. Réponses européennes et québécoises - Jean-Paul Willaime
    2014
    Riveneuve éditions

    - Le défi de l’enseignement des faits religieux à l’école. Réponses européennes et québécoises

    Sous la direction de Jean-Paul Willaime « École et enseignement des faits religieux en Europe : objectifs et programmes », tel est le titre du colloque qui s’est tenu au Centre international d’études pédagogiques (CIEP) à Sèvres les 20, 21 et 22 septembre 2012. Organisé par l’Institut européen en sciences des religions (IESR), sous la direction d’Isabelle Saint-Martin, il a réuni de nombreux spécialistes de l’enseignement en Espagne, en Italie, au Danemark, en Flandre et Belgique, en Angleterre, en Allemagne et en Suisse qui ont échangé sur la place de la religion dans l’enseignement et les débats qu’elle induit dans la société de chacun des pays. Le présent ouvrage, issu de ce colloque, enrichit la réflexion de l’exemple québécois au travers du programme Éthique et culture religieuse et d’un jugement de la Cour suprême du Canada. L’ensemble met en perspective la laïcité en France et l’enseignement religieux dans les écoles publiques d’Alsace-Moselle. Un large consensus se fait jour sur la nécessité d’aborder les faits religieux dans le cadre d’un enseignement s’adressant à tous les élèves d’une même classe et s’inscrivant dans les objectifs, les méthodes et la déontologie de l’école publique. Le débat aujourd’hui se focalise désormais sur la place que l’on accorde ou non à l’expérience religieuse et aux questionnements existentiels des élèves. L’ouvrage est dédié à Évelyne Martini (†), inspectrice d’académie et inspectrice pédagogique régionale en lettres de l’Éducation nationale, qui a beaucoup œuvré pour l’enseignement des faits religieux à l’école publique et a été une collaboratrice fidèle de l’IESR.

  • 2014
    Odile Jacob

    - La diplomatie au défi des religions. Tensions, guerres, médiations

    (sous la direction de Denis Lacorne, Justin Vaïsse, Jean-Paul Willaime) Le fait religieux s’impose de façon croissante dans la vie internationale. Souvent instrumentalisé au service des luttes politiques, il constitue un piège redoutable pour les États comme pour les communautés de croyants. Ce livre éclaire ce phénomène récent en analysant ses différentes facettes. Quelle est la spécificité des conflits religieux actuels par rapport aux anciennes guerres de religion ? Comment la diplomatie peut-elle et doit-elle les prendre en compte ? Existe-t-il des possibilités de médiation adaptées à ce type de conflit ? Le sujet est complexe car les enjeux religieux ne cessent d’évoluer : certaines expressions religieuses sont ouvertes et tolérantes, d’autres – souvent qualifiées d’« intégristes » ou de « fondamentalistes » – rejettent tout à la fois la modernité occidentale et les conceptions pluralistes de la démocratie. « Face à ces dérives, il me semble que nous devons, politiques et religieux, agir ensemble de manière responsable : aux personnalités religieuses de peser par leur autorité morale en faveur du dialogue, notamment par des prises de position communes, des médiations et du travail de terrain. Aux responsables politiques et diplomatiques de chercher sans relâche les formules politiques capables d’assurer une coexistence pacifique durable. » L. F. Avec les contributions de Laurent Fabius et Régis Debray Ce livre est issu d’un colloque commandité par Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères. Il rassemble les contributions de : Laurent Fabius, Régis Debray, Olivier Christin, Theodor Hanf, Olivier Roy, Maha Abdelrahman, Christophe Jaffrelot, Jonathan Laurence, Cécile Laborde, Philippe Portier, Amandine Barb, Peter Mandaville, Matthias Koenig, Louis-Léon Christians, Pierre Morel, Andrea Riccardi, Joseph Maïla, Christophe de Margerie et Pierre Vimont.

  • 2011
    Labor et Fides

    - La nouvelle France protestante. Essor et recomposition au XXIe siècle

    (co-dir. avec Sébastien Fath) Une enquête menée par l'IFOP en 2010 révèle une carte complètement renouvelée du protestantisme français. Alors que l'on évoque une déchristianisation massive de la France, les héritiers de la Réforme progressent selon une logique inattendue certes, mais indéniable. Désormais, un tiers des protestants français sont évangéliques alors que 60% d'entre eux restent ancrés dans une tradition luthéro-réformée. Cette nouvelle donne suscite des questions et appelle des analyses. Cet ouvrage les développe sous la conduite de Sébastien Fath et Jean-Paul Willaime, deux des meilleurs spécialistes du protestantisme contemporain. Où sont les forces vives des protestants français d'aujourd'hui ? Qui sont ces chrétiens ? Comment expliquer non seulement leur maintien mais aussi leur essor, notamment dans les banlieues ? Quels contours donner aux courants émergents, aux nouvelles Eglises, entre pentecôtisme, évangélisme et communautés issues de l'immigration ? Comment s'articulent, au sein des traditions réformée et luthérienne, l'héritage et le renouvellement ? Comment évoluent les relations avec le catholicisme ? Telles sont quelques-unes des questions développées par les vingt-deux auteurs de ce livre qui fera date.