Jenna Preston-penley

  • Autres auteurs et artistes présents
  • Française

Présentation

Jenna Preston-Penley s’est découvert un attrait pour l’écriture dès son adolescence, même si elle aimait déjà créer avant cet âge. Elle a toujours aimé faire travailler son imaginaire, quelle que soit la forme d’art exercée : celui des mots, évidemment, mais également toutes les déclinaisons des savoir-faire graphiques — dessin, peinture, gravure et même modelage ! Se consacrant d’abord à la — dark — fantasy, elle écrit une duologie où s’allient sigils de sang, trahisons et faux-semblants, pour s’intéresser ensuite à un tout autre type d’univers : la science-fiction cyberpunk. Elle voit naître en elle un véritable amour de ce genre, aussi se considère-t-elle comme une sculpteuse de chair et de métal ; d’émotions et de froideur mécanique entremêlées.

L’auteure sera présente sur le stand Crin de Chimère.

Bibliographie

  • 2021
    Crin de Chimère

    Les machines ne saignent pas

    2170. Quel objectif commun verrait s’allier un chef insurgé, deux militaires, des jumelles sulfureuses, un catcheur clandestin et un ado accro aux jeux vidéo ? Une nouvelle ère d’héroïsme. Sélectionnés par leurs gènes et par la volonté de géants industriels, ces agents sont les meilleurs parmi les meilleurs. Ils incarnent Autorité et Justice au sein de la Fédération, substitut des États-Unis en constant conflit civil. Un marketing écœurant fait d’eux des figures de force, de courage, d’abnégation, et ne rate jamais une occasion de monnayer leur image. Mais là où la majorité crédule embrasse ces faux-semblants, tous ne sauraient être abusés. Certains voient à travers les filtres de VitaTrend et sa toile de réseaux sociaux ; distinguent de la cruauté derrière des sourires étincelants et des gestes de gentillesse. Agissent-ils vraiment pour la Justice, ou pour eux-mêmes ? Ce monde s’enfonce dans sa crasse et sa folie, gouverné par des officiels véreux et des magnats jaloux. Quand super cesse de s’allier à héros, comment garder la foi ?

  • 2021
    Crin de Chimère

    Crocs & Alambics

    Nouvelle Ad Monstrum : « Jour inconnu. La créature rôde au gré de nos couloirs. À mesure de sa recherche de chair, elle semble gagner en intelligence. Comme si cette chasse incessante était un jeu, une source de connaissance pour elle. Je suis si fatigué ; cette fuite, cette survie dans ce centre de recherches abandonné et clos, me rend fou. Je stagne dans ma déchéance. C’était un test. Juste un test… » Un chercheur est-il vraiment prudent ? À vous de le lire.