Sam J. MILLER 🇺🇸

  • Auteurs non francophones
  • Americain

Présentation

Sam J. Miller est une étoile montante de la littérature américaine. Son premier roman jeunesse, The art of starving, a impressionné une presse unanime outre-Atlantique. La cité de l’orque, son premier roman adulte, qualifié de « fascinant thriller dystopique » par le quotidien britannique The Guardia, est un récit d’après la catastrophe climatique. Nominé au Prix Nebula, récompense incontournable de l’Imaginaire outre-atlantique attribuée par l’association des auteurs de science-fiction américains, le roman de Sam. J. Miller illustre parfaitement le thème des Imaginales, « Natures ».

Bibliographie

  • 2019
    Albin Michel Imaginaire

    La Cité de l'Orque

    22e siècle. Les bouleversements climatiques ont noyé une bonne partie des zones côtières, amenant, comme c’était prévisible, migrations, camps de réfugiés, guerres, violence et mort. Au large de terres en déliquescence, de nombreuses cités flottantes ont vu le jour. Elles abritent des centaines de milliers de personnes, dans un confort précaire pour le plus grand nombre et très satisfaisant pour la minorité dominante. C'est sur Qaanaaq, l'une de ces immenses plateformes surpeuplées, qu'arrive un jour, par bateau, une guerrière, accompagnée d'un ours polaire et suivie en mer par une orque. On dit qu'elle serait l'une de ces nano-bondés, liés avec des animaux, et dont nul ne sait s'ils existent vraiment. On la surnomme l'orcamancienne. Est-elle venue pour accomplir une mission terrible ou merveilleuse ou les deux à la fois ?