Patrick MC SPARE

  • Auteurs invités
  • Français

Premierchapitre.fr vous offre la possibilité de découvrir gratuitement le premier chapitre d'un des ouvrages de l'auteur

Lire l'extrait

Présentation

Patrick Mc Spare est un écrivain et auteur BD résidant dans le Sud-Ouest de la France.

Après avoir été chanteur-parolier-compositeur au sein de ses deux groupes rock, animateur radio, créatif en agence de pub, il se tourne vers la BD en 1992 et entame une carrière de scénariste-dessinateur pour divers magazines spécialisés.

En 2010, son ami Oliver Peru et lui créent Les Haut-Conteurs, une série de romans de fantasy médiévale.

En 2013, il commence en solo la publication d’une saga romanesque fantastique, Les Héritiers de l’Aube. Cette même année, il publie Comtesse Bathory, un roman horrifique unitaire.

En 2014, il publie les tomes 2 et 3 des Héritiers de l’aube et Le malformé, tome 4 de la série BD Oracle, en qualité de scénariste.

En 2015, il publie Victor London, une saga romanesque mêlant univers steampunk et sorcellerie.

En 2016, il publiera Mérovingiens, un thriller romanesque médiéval, ainsi que les tomes 8 et 9 de la série Oracle.

Présence au festival

 MatinAprès-midi
18 Mai 2017 Présent Présent
19 Mai 2017 Présent Présent
20 Mai 2017 Présent Présent
21 Mai 2017 Présent Présent

Programme

18 Mai 2017

19 Mai 2017

21 Mai 2017

Bibliographie

  • 2015
    Scrineo - Collection JEUNESSE ADO

    Victor London - L'Ordre Coruscant, L'ordre coruscant

    1867, Londres. Orphelin âgé de treize ans, Victor London endure la triste vie des quartiers miséreux et s’évade en rêvant aux aventures d’Oliver Twist, son héros préféré.Quand de redoutables inconnus l’enlèvent, la réalité dépasse soudain la fiction.Dans l’Angleterre Victorienne, sciences et techniques secrètes se confrontent à la sorcellerie. Otage d’une lutte sanglante, Victor va s’efforcer de survivre et croiser une galerie de personnages mystérieux… dont un autre Victor qui répond au nom de Hugo.Le plus dangereux des voyages commence, pour Victor London.«Depuis près d’une heure, Victor London avait le sentiment d’être épié. Une impression absurde, évidemment. Si les vitres de la manufacture de Old Street Road donnaient sur la rue, aucun passant ne ralentissait à ce spectacle banal. Quant aux misérables qui l’entouraient, pourquoi se seraient-ils intéressés à lui ? Il n’était qu’un enfant parmi d’autres, chargé d’assister les travailleurs adultes de l’aube au crépuscule. Avec, certes, une pause-déjeuner et une heure de cours dispensée à l’École de midi. Mais au final, quand même quatorze heures d’un épuisant labeur consistant à rattacher les fils brisés, à nettoyer les bobines, récolter les déchets de coton… Encore et toujours sous l’oeil impatient des ouvriers fileurs plus expérimentés. Victor songeait souvent au jeune héros de fiction nommé Oliver Twist par son créateur, l’écrivain Charles Dickens. Ces fragments de rêverie l’aidaient à supporter l’atmosphère surchargée de malpropretés, les infectes parcelles cotonneuses amoncelées au sol. Et le sol, Victor le fréquentait de près, décrété ramasseur de débris par un hargneux contremaître dès son arrivée, en 1861.»

Share