Hildur KNÚTSDÓTTIR 🇮🇸

  • Pays à l'honneur : Pays nordiques, Auteurs non francophones
  • Islandaise

Présentation

Hildur Knútsdóttir est une auteure islandaise.

Après l’obtention du diplôme, elle a été bénévole au Guatemala et a voyagé à travers l’Amérique latine. Elle a vécu l’hiver à Berlin et a passé une année à Tavira et a étudié le chinois à l’Université Cheng Chi à Taipei. En automne 2010, elle a obtenu un baccalauréat en création littéraire de l’Université d’Islande.

Elle écrit pour les enfants et les adultes. Son premier roman, Sláttur, est sorti en 2011. Sanglant hiver et Dernier hiver (Thierry Magnier, 2017 et 2018), le dyptique qui lui a valu le prestigieux Icelandic Literary Price, est à la fois un thriller haletant et un puissant roman d’horreur. Au-delà de la peur de l’isolement, un sujet récurrent du roman islandais, Hildur Knútsdóttir interroge le monde tel qu’il est vraiment.

Présence au festival

  Matin Après-midi
23 Mai 2019 Présente Présente
24 Mai 2019 Présente Présente
25 Mai 2019 Présente Présente
26 Mai 2019 Présente Présente

Bibliographie

  • 2018
    Thierry Magnier

    DERNIER HIVER

    Lorsqu’elle était en charge de surveiller la radio, elle se disait que sa place aurait plutôt été sur la jetée, car leur retour était imminent. Et lorsqu’elle était sur la jetée, le regard fixé sur l’autre rive quelque part dans les ténèbres, elle songeait qu’ils devaient justement être en train d’essayer de prendre contact par radio, de faire passer un message qu’elle devait absolument entendre. Dans un langage codé que seule elle aurait été capable de comprendre. Même si son père ne tenterait jamais d’utiliser la radio, Bragi pouvait le faire de nouveau. Ils étaient partis trois jours auparavant pour la grande île. Bergljót avait l’impression que cela faisait plutôt trois semaines. Parfois, elle se demandait si elle n’avait pas rêvé la voix de Bragi dans le haut-parleur. Papa... Papa et Bergljót. C’est moi Bragi. Je vais vous rejoindre.