Laurent GAPAILLARD

  • Illustrateurs et artistes
  • Français

Présentation

Laurent Gapaillard est né en 1980. Ancien élève de l’école Met de Penninghen (ESAG) et de l’École du Louvre, ce dessinateur de talent et concepteur visuel débute sa carrière en créant des décors et des univers visuels pour divers longs-métrages, films d’animations et jeux vidéo reconnus pour leur qualité graphique. Passionné d’histoire, l’artiste s’inspire de la nature pour créer d’étranges cités qui associent des phénomènes naturels à des réalités urbaines. Laurent Gapaillard développe son propre univers. Il donne vie à une nature indomptée et gigantesque, inspiré du monde végétal qui devient la structure même de ses constructions humaines. En 2016, son travail a été exposé au LACMA, Los Angeles.

Le travail de Laurent Gapaillard est une invitation au voyage. L’artiste développe un univers composé d’architectures organiques et gigantesques. Son jeu sur la perspective et les rapports d’échelles lui permet de créer des constructions faites de mille détails dans un équilibre maîtrisé. Un travail à la fois saisissant et sculptural qu’il réalise suivant différentes techniques : encre de Chine et lavis sur papier, huile sur carton fort.

Retrouvez son exposition Au pays des sept nervures à la bmi – bibliothèques & médiathèques intercommunales  du 15 mai au 28 août 2019.

Bibliographie

  • 2012
    Grasset Jeunesse - Collection Pierre Gripari

    Histoires du prince Pipo, de Pipo le cheval et de la princesse Popi

    Accompagné de son fidèle cheval rouge, le prince Pipo part à la reconquête de son royaume. Mais leur route est parsemée d'embûches : ils devront passer au-dessus d'un énorme volcan, affronter le terrifiant dragon Tarabistrakoum, échapper à des centaines de sorcières et briser le terrible sortilège de l'auberge des enfants perdus... Réussiront-ils à sauver la princesse Popi ?

  • 2011
    Grasset Jeunesse - Collection Les P'tits reliés

    Le Yark

    Le Yark aime les enfants. D’un amour si gourmand que les malchanceux qui croisent son sourire peuvent faire une croix sur leur avenir ! Mais sous leurs airs féroces, les monstres dissimulent toujours quelques faiblesses fatales pouvant les mener à leur perte. King Kong avait le coeur sensible, Dracula redoutait le soleil, le Colosse avait les pieds d’argile... Le Yark, lui, a l’estomac fragile. Son ventre délicat ne tolère que la chair d’enfants sages, un peu comme les vieux, qui avec l’âge, ne digèrent plus que le potage. En effet, les bêtises modifient la composition chimique de l’enfant. Quand il commet une mauvaise action, son coeur distille un poison violent et sa chair devient plus toxique que le venin d’une vipère aspic. Le Yark aurait cent fois préféré se régaler de méchants, comme les chèvres qui tout en se nourrissant débarrassent la Terre des mauvaises herbes, des orties et du chiendent. Mais les bons sentiments n’ont jamais nourri personne. Et surtout pas les Monstres ! Mais les enfants gentils se font rares... Le Yark va tout tenter pour arriver à se nourrir, en vain. Quand la douce Madeleine le recueille et le soigne, il ne peut se résoudre à manger celle qui est devenue son amie...

  • 2011
    Grasset Jeunesse

    Le Yark

    Le Yark aime les enfants. D'un amour si gourmand que les malchanceux qui croisent son sourire peuvent faire une croix sur leur avenir ! Mais sous leurs airs féroces, les monstres dissimulent toujours quelques faiblesses fatales pouvant les mener à leur perte. King Kong avait le coeur sensible, Dracula redoutait le soleil, le Colosse avait les pieds d'argile... Le Yark, lui, a l'estomac fragile. Son ventre délicat ne tolère que la chair d'enfants sages, un peu comme les vieux, qui avec l'âge, ne digèrent plus que le potage. En effet, les bêtises modifient la composition chimique de l'enfant. Quand il commet une mauvaise action, son coeur distille un poison violent et sa chair devient plus toxique que le venin d'une vipère aspic. Le Yark aurait cent fois préféré se régaler de méchants, comme les chèvres qui tout en se nourrissant débarrassent la Terre des mauvaises herbes, des orties et du chiendent. Mais les bons sentiments n'ont jamais nourri personne. Et surtout pas les Monstres ! Mais les enfants gentils se font rares... Le Yark va tout tenter pour arriver à se nourrir, en vain. Quand la douce Madeleine le recueille et le soigne, il ne peut se résoudre à manger celle qui est devenue son amie...