Julien DELVAL

  • Illustrateurs et artistes
  • Français

Présentation

Auteur de la somptueuse affiche des Imaginales 2017, Julien Delval a toujours été pour nous une évidence tant son talent et son professionnalisme sont reconnus dans l’univers de l’imaginaire en général, et de la fantasy en particulier.

Peintre–illustrateur né en 1972, après des études aux Arts Décoratifs, il développe son univers dans le milieu du Jeu de Rôle avec l’éditeur Multisim. Les rencontres qu’il y fait le mèneront à réaliser de nombreuses couvertures de romans adultes ou jeunesse pour des éditeurs aussi divers que Bragelonne, Flammarion, Fleuve, France Loisirs, Gründ, Pocket, Seuil… Et Mnémos. Pour ce dernier éditeur, il a réalisé – outre les illustrations de couverture de multiples romans de fantasy – celles des trois premières anthologies des Imaginales : Rois et Capitaines (Mnémos, 2009), Magiciennes et Sorciers (Mnémos, 2010), Victimes et Bourreaux (Mnémos, 2011) ; il a également illustré Destinations (Mnémos, 2017).

Toujours présent dans le monde ludique, auprès de l’éditeur Days of Wonder principalement, et après un passage dans la Bande Dessinée (Les Petits soldats, éditions Vents d’Ouest), il se consacre aujourd’hui à des œuvres plus personnelles, soutenu par la galerie Maghen. Il met en scène des mondes antiques, mythologiques et fantastiques inspirés de la peinture classique et de l’imagerie du XXe siècle.

Julien Delval nous revient cette année, dans le cadre du parcours d’exposition du festival ; il présentera ses œuvres du 23 au 26 mai 2019, aux côtés de trois autres artistes de talent, dans le splendide écrin de la Maison du Bailli.

Bibliographie

  • 2020
    Editions Caurette - Collection Caurette

    Une Monographie

    Peintre de l’imaginaire, Julien Delval expose dans cette monographie ses peintures les plus spectaculaires. Des paysages aériens aux ruines silencieuses, des forêts où l’on surprend des animaux de passage, des guerriers sur leur drakkar voguant vers leurs prochaines conquêtes… Pour citer l’écrivain Mathieu Gaborit  : «  Chez Julien Delval, la lumière a force de mélancolie. Il nous parle d’un âge d’or révolu, un âge d’ocre aux vertiges antiques.  » Cet ouvrage va d’abord voir le jour grâce à un financement participatif qui aura lieu de la mi-juin à début juillet.

  • 2012
    Vents d'Ouest - Collection Hors Collection

    2, Les Petits Soldats - Tome 02, D'amour et d'eau fraîche

    « Je ne crois pas que l'on gagne grand-chose à jouer au petit soldat » Les deux amis Frantz et Friedrich seraient bien restés compter fleurette à la belle Héloïse, mais la guerre a décidé de leur destin. Friedrich, qui s’est héroïquement engagé pour son pays, sert sur le front, et conquiert Héloïse avec force lettres d’amour. Frantz n’a pas réussi à se dérober à la conscription, mais s’est vu confier une intrigante mission : remettre un message à l’Empereur ennemi, Benedikt de Dalmaszie. Jeune homme oisif et insouciant, il aimerait rester le plus longtemps possible éloigné du fracas de la guerre… Mais dans un tel contexte, tout un chacun se retrouve un pion du jeu de la guerre, de la mort et de l’amour. Une fantaisie baroque et décalée servie par un dessin élégant et fouillé… un diptyque sur l'humanité, à ne pas manquer !

  • 2011
    Vents d'Ouest - Collection Hors Collection

    1, Les Petits Soldats - Tome 01, Le Pigeon voyageur

    « Je ne crois pas que l'on gagne grand-chose à jouer au petit soldat » Voici ce que Frantz le poète répond à son ami Friedrich, à propos de la guerre déclarée à la surprise générale par le tout jeune Empereur Sigismond de Czisletovie contre la puissante Dalmaszie. Il faut dire qu'ils aiment débattre, ces deux bretteurs du verbe et frères ennemis ! Leur principal sujet jusqu'à présent était bien plus léger : à qui emporterait le cœur d'Héloïse, la jolie serveuse de leur taverne préférée. Mais l'avenir s'obscurcit, et tandis que Friedrich part à la guerre, Frantz est convoqué par les cruels hommes de l'ombre de l'empereur… Une fantaisie baroque et décalée servie par un dessin élégant et fouillé… un diptyque sur l'humanité, à ne pas manquer !