Christian Bromberger

  • Universitaires, scientifiques et historiens
  • Français

Présentation

Christian Bromberger est professeur émérite d’anthropologie à l’Université d’Aix-Marseille où il a fondé et dirigé de 1988 à 2006 l’Institut d’Ethnologie Méditerranéenne et Comparative. Il a été membre senior de l’Institut Universitaire de France (chaire d’ethnologie générale) de 1995 à 2005 et professeur invité dans plusieurs universités étrangères. Il a dirigé de février 2006 à septembre 2008 l’Institut français de recherche en Iran à Téhéran.

Ses travaux de recherche portent sur l’Iran (en particulier la province du Gilân), sur les modalités et les significations de l’engouement populaire pour les clubs et les matchs de football, sur la gestion sociale et culturelle de la pilosité, sur le monde méditerranéen et sur des sujets inattendus rencontrés lors de ses pérégrinations

Bibliographie

  • 2018
    Créaphis

    L’extraordinaire destin de Milda Bulle. Une pasionaria rouge

    Milda Bulle fut une figure de la révolution russe et des débuts du régime soviétique. Partie de Lettonie, militante, combattante, gradée, décorée, apparatchik du parti communiste à Moscou, féministe, oratrice, auteure de livres de propagande, promotrice de la culture, elle fut, en 1938, victime des purges staliniennes. Le drame d'une militante prise au piège de sa fidélité. Aujourd'hui bien oubliée, Milda Bulle (prononcer " Boulé ") fut pourtant une des figures exceptionnelles de la révolution d'Octobre et des débuts du régime soviétique. Partie d'un hameau de Courlande, en Lettonie, devenue militante, puis combattante, armes à la main, lors de la guerre civile dans le Caucase, passée par l'Iran pour y enfiévrer une révolution, gradée (elle fut l'une des premières à porter le titre de kombrig, équivalent à général de brigade), décorée, apparatchik dans les organes du pouvoir à Moscou, féministe, oratrice, auteure d'ouvrages de propagande, promotrice de la culture, de deux théâtres et d'un opéra dans la république de Bachkirie (entre Volga et monts d'Oural), Milda fut, en 1938, victime des purges staliniennes. Pourquoi s'intéresser à Milda, pasionaria rouge ? Son histoire, fascinante par bien des aspects, ne s'inscrit pas dans la lignée des récits biographiques habituels. Elle n'est pas une personne célèbre, ancrée dans la mémoire de ses " pays " et descendants, dont les exploits ont laissé de nombreux témoignages. Elle n'est pas non plus l'une de ces anonymes, à l'existence banale, dont le parcours sans relief révèle l'air du temps, un quotidien toujours si difficile à saisir ? S'agirait-il encore d'un personnage émouvant dont on pourrait suivre avec empathie les accidents de l'existence ? La vie de Milda est tumultueuse, ponctuée de hauts et de bas. Ce que nous savons d'elle par les documents ou les renseignements divers nous informe beaucoup plus sur les soubresauts de l'histoire que sur la platitude du quotidien. Son enthousiasme pour une cause et son engagement corps et âme, au seuil de sa vie adulte, pour un monde meilleur, jusqu'à son glissement dans une dérive totalitaire qui finit par se retourner contre elle et la broyer. La trajectoire et la fin tragique de Milda suscitent l'admiration et la compassion. Mais sa docilité et son allégeance au pouvoir soviétique, son " suivisme " tapageur, n'entraînent en rien l'adhésion. Le drame d'une militante prise au piège de sa fidélité. L'auteur, ethnologue spécialiste de l'Iran, a " rencontré " Milda de manière incongrue au cours de ses recherches et ne l'a plus lâchée. Il retrace ici, avec beaucoup de précision et non sans humour, son fabuleux destin. Le livre est aussi un passionnant carnet d'enquête. Christian Bromberger raconte toutes les étapes de sa recherche sur ce personnage méconnu et médite sur les raisons de son oubli.

  • La Méditerranée entre amour et haine - Christian Bromberger
    2018
    EDITIONS DE L’AUBE

    La Méditerranée entre amour et haine

    Comment penser la Méditerranée?? Un monde de parfums, de couleurs, d'échanges et de rencontres?? Un ensemble de sociétés qui présentent un air de famille?? Mais c'est aussi un univers de conflits et de haine. Comment passe-t-on de la coexistence bienveillante à l'affrontement sanglant?? Chaque groupe se définit ici dans un jeu de miroirs avec ses voisins. Et ce sont ce jeu et ces différences qui permettent de parler d'un «?monde méditerranéen?». Aussi, rappeler les pratiques de mixité, les épisodes heureux de coexistence, les valeurs partagées d'une rive à l'autre, ne doit pas masquer la vigueur des antagonismes, car les deux forment un tout insécable. Une voie pour les adoucir, peut-être les surmonter, est de prendre conscience de leur relativité. Ce voyage en Méditerranée, dans l'espace et dans le temps, invite à ce pas de côté...

  • 2015
    ‎ Créaphis

    Les Sens du poil - Une anthropologie de la pilosité

    Pourquoi et comment s'intéresser à la pilosité du corps humain et à l'art d'accommoder cheveux et poils ? Un sujet si tenu en apparence (le poil est souvent synonyme de précision et le cheveu ne tient presque à rien !) peut-il amener à se poser de grandes questions sociétales ? Se fondant sur ses propres enquêtes ethnographiques (en Iran, dans les pays méditerranéens, à Hokkaido au Japon, dans le service de cancérologie d'un hôpital.) et sur une documentation considérable qui n'ignore aucun continent ni aucune période de l'histoire, Christian Bromberger raconte ses multiples rencontres avec les cheveux et les poils. Cinq éléments parfois combinés sont explorés dans cette enquête : sexe, statut ethnique, statut social, codes esthétiques dominants et règles de vie en société. Parce qu'elle se prête, sans grand risque, aux traitements les plus divers, du rasage au frisage, de la dissimulation à l'ornementation, la pilosité offre de singulières propriétés (y compris un vocabulaire d'une étonnante richesse) pour symboliser les différences entre les sexes, entre les statuts sociaux, entre populations voisines ou lointaines mais aussi entre soumis et insoumis, entre l'ordre du monastère et l'errance de l'ermite, entre le civilisé et le sauvage. Sous les poils, tous les plis de l'âme. Cet ouvrage a été publié pour la première fois en 2010 par Bayard éditions. Il est depuis longtemps introuvable. Le livre avait bénéficié d'un large écho médiatique au delà même de l'hexagone.

  • Un autre Iran. Un ethnologue au Gilân  - Christian Bromberger
    2013
    ‎ Armand Colin

    Un autre Iran. Un ethnologue au Gilân

    Un autre Iran… c’est le Gilân, cette province du nord du pays, qui présente, par ses paysages, son histoire, les activités, les modes de vie, les coutumes de ses habitants, une physionomie singulière et inattendue. Un autre Iran… c’est aussi une autre image de l’Iran, loin de la vision caricaturale d’un pays écartelé entre le régime totalitaire et répressif de clercs enturbannés et les revendications d’artistes et d’intellectuels de renom créant contre vents et marées. Un autre Iran… c’est enfin un livre « autre », associant les souvenirs personnels et l’exposé savant, anecdotes de voyage et notes de bas de page. Se mêlent ainsi regard sensible et « regard éloigné », proximité et distance, deux attitudes indissociables dans la démarche ethnologique. Résultat de recherches menées pendant une quarantaine d’années, cet ouvrage abondamment illustré s’offre comme un modèle pour l’analyse d’une société saisie dans sa mouvante complexité.

  • Germaine Tillion : Une ethnologue dans le siècle - Christian Bromberger
    2002
    ‎ Actes Sud

    Germaine Tillion : Une ethnologue dans le siècle

    Dans ce début de XXIe siècle, déjà si plein de bruit et de fureur, la figure de Germaine Tillion peut nous servir de repère. Connue pour ses engagements, notamment dans la Résistance et à propos de la guerre d'Algérie, Germaine Tillion reste en revanche bien trop méconnue comme ethnologue. A l'occasion de la 1ère Conférence Germaine Tillion d'anthropologie méditerranéenne qui s'est tenue à Aix-en-Provence en mars 2002, Tzvetan Todorov a écrit ce texte qui éclaire l'oeuvre-vie de Germaine Tillion. Christian Bromberger nous révèle quant à lui l'immense apport de Germaine Tillion dans la connaissance du monde méditerranéen. Le Harem et les cousins, qu'elle a écrit, est une étape très importante pour comprendre les formes de la parenté et la situation des femmes en Méditerranée. "Si l'ethnologie, qui est affaire de patience, d'écoute, de courtoisie et de temps, peut encore servir à quelque chose, c'est à apprendre à vivre ensemble." N'est-ce pas ce dont nous avons le plus grand besoin aujourd'hui ? Ce livre, enrichi de photographies inédites de Germaine Tillion, répond à cette attente. T. F. Christian Bromberger, ethnologue, est professeur à l'université de Provence. Tzvetan Todorov, un proche de Germaine Tillion, est directeur de recherche au CNRS.

  • 1998
    ‎ Bayard

    Football, la bagatelle la plus sérieuse du monde

    Qu'est-ce qui rend un match de football aussi captivant à regarder que bon à commenter ? Ce qui se passe dans les gradins n'est-il pas au moins aussi important que ce qui se déroule sur le terrain ? Et, au bout du compte, un match de football n'est-il pas beaucoup plus qu'un jeu, en tout cas un jeu sérieux, qui en dit long sur nos représentations imaginaires ? " Si l'on se passionne tant pour cette histoire de pieds, de têtes, de torses, de buts, ce n'est pas seulement en raison de ses propriétés scéniques, de ses ressorts pathétiques, mais parce qu'elle met à nu, à la façon d'un drame caricatural, l'horizon symbolique de nos sociétés. " (C. B.) A partir d'enquêtes effectuées en France, en Italie et en Iran, une réflexion originale et inattendue sur l'univers du football.

  • 1995
    Maison des Sciences de l'Homme

    Le match de football. Ethnologie d'une passion partisane à Marseille, Naples et Turin

    À quoi rime l'engouement de nos contemporains pour les matchs et les clubs de football? Que cherchent à mettre en forme les passionnés qui se regroupent, semaine après semaine, sur les gradins des stades ? Une longue enquête ethnologique, auprès des spectateurs ordinaires comme parmi les supporters les plus démonstratifs de trois métropoles singulières, éclaire d'un jour nouveau les significations de cette ferveur. Récits de vie et paroles quotidiennes des partisans, histoires de matchs - des préparatifs aux commentaires du lendemain -, composition et répartition du public dans le stade, fonctionnement des associations de supporters, chants, slogans, emblèmes utilisés pour encourager les siens et discréditer les autres... sont ici analysés au plus près pour cerner les ressorts et les modulations de cette effervescence. Saisi dans tous ses états et dans toutes ses résonances, le match de football apparaît comme le support d'une gamme extraordinairement variée d'identifications, comme un langage universel sur lequel chaque collectivité imprime sa marque propre et, plus encore, comme la mise en forme dramatique des valeurs cardinales qui façonnent le monde contemporain. Quant au stade, il s'offre comme un des rares espaces où une société urbaine, dans sa moitié masculine au moins, se donne en spectacle à elle-même et où s'expriment émotions et symboles proscrits dans le quotidien. Ces propriétés, jointes à l'exaltation du sentiment communautaire et aux pratiques ferventes des supporters les plus ardents, invitent à esquisser un parallèle entre le match de football et un rituel religieux. En quoi cette analogie nous aide-t-elle à mieux comprendre ce qui se joue sur le terrain et dans les gradins ?