Julien Bétan

  • Autres auteurs et artistes présents
  • Français

Bibliographie

  • 2017
    LES MOUTONS ELECTRIQUES

    Tout au milieu du monde

    Un village prospère dont la relique sacrée pourrit. Un chamane vieillissant, qui n’attend plus ni visions ni voyages. Un espoir de sauver son peuple de la malédiction ; un ossuaire mythique, où vont mourir les géants. Pour le trouver, de bien étranges sentiers, à la lisière de la magie et du rêve. Fable atemporelle, fantasy protohistorique, hommage à l’âge d’or du récit fantastique, Tout au milieu du monde est un peu de tout ça, et bien plus encore : magnifié par les illustrations de Melchior Ascaride (prix Imaginales 2016), ce court roman graphique à la puissance rare convoque un monde oublié, dont l’écho nous parvient pourtant avec force. Alternant noirceur, lumière et fulgurantes visions, ce court roman n’hésite pas à saisir le lecteur par les tripes en utilisant un langage puissant. Tout au milieu du monde propose aux lecteurs des illustrations très inspirées de l’art pariétal du monde entier. Toutefois plus que d’un simple roman illustré, il s’agit d’une véritable expérience de lecture, où l’image se mêle au texte pour créer sa propre trame narrative. Livre entièrement en bichromie rouge - noir

  • 2013
    LES MOUTONS ELECTRIQUES

    Zombies !

    Les morts-vivants sont parmi nous ! Cinéma, télévision, littérature et bandes dessinées, musique, jeux vidéo ou mondes virtuels, ils ont progressivement contaminé l’ensemble des supports culturels, inexorablement infecté la surface du globe. En quelques décennies, le zombie s’est imposé comme une figure incontournable de la culture globale, s’adaptant et mutant pour se maintenir sur la ligne d’horizon. Bien plus que de notre chair, c’est de nos peurs qu’il se nourrit, incarnation putride et déshumanisée de l’avenir incertain qui hante nos sociétés. Julien Bétan et Raphael Colson, deux anciens libraires férus de culture populaire, épaulés par Julien Sévéon, de la revue Mad Movies, ont réalisé cette étude historique et culturelle de ce que Deleuze et Guattari qualifiaient de « seul mythe moderne » : le zombie !

  • 2012
    ELECTRIQUES

    Extrême ! Quand le cinéma dépasse les bornes

    À travers une exploration du « cinéma vomitif » (mondo, torture flicks, snuff movies et autres « mauvais genres »), cet essai se propose de réfléchir librement aux rapports ambigus que le spectateur entretient avec la violence extrême. L’étude de cette face sombre du 7ème art, généralement ignorée ou méprisée, permet pourtant de remettre en question un certain nombre d’idées reçues et de catégorisations hâtives. Dans une société de consommation, soucieuse de notre confort au point d’occulter notre mortelle condition, dans une société de l’image où la violence est plus souvent montrée que vécue, les films qui choquent, suscitent la polémique ou les foudres de la censure, agissent comme des révélateurs, sociologiques et politiques. Montre-moi ce que tu redoutes, je te dirai qui tu es. Essayiste et traducteur, Julien Bétan traque depuis une trentaine d’années l’image choc et l’émotion extrême au cinéma. Après avoir coécrit des essais sur les zombies ou sur Jack l’Éventreur, et dirigé un ouvrage collectif sur Alan Moore, il revient aujourd’hui à son sujet de prédilection : le cinéma qui tache.

Share