Laura ANDRÉ-BOYET

  • Universitaires, scientifiques et historiens
  • Française

Présentation

Née en 1982, Laura André-Boyet grandit à Primarette, un village rural d’Isère en France, entre sa mère professeur de Lettres, son père administrateur immobilier et sa jeune sœur.

Après des études en Sciences de la Vie et Physiologie à l’Université de Grenoble, elle poursuit des études d’Ingénieur en Technologie de l’Information pour la Santé à l’Ecole Polytechnique de Grenoble où, en parallèle avec l’Ecole Polytechnique de Montréal au Canada, elle obtient un double diplôme d’ingénieur en Sciences Biomédicales.

En 2005, elle décroche une bourse de recherche dans un laboratoire de biomatériaux à Tsukuba, au Japon, pour des recherches sur la médiation des drogues et médicaments.
Deux ans plus tard, Laura se spécialise dans le secteur du Spatial, en débutant comme stagiaire au CNES (Centre National d’Etudes Spatiales) à Toulouse. En Septembre 2007, elle est sélectionnée pour représenter la France au concours international des étudiants de l’IAC (International Astronautical Congres) à Hyderhabad en Inde. Elle y remporte la médaille d’or pour ses travaux et sera par la suite embauchée à MEDES (Institut de Médecine Spatiale) et détachée au CADMOS-CNES en tant que  Manager d’expériences en physiologie spatiale pour développer et supporter en temps réel les premières expériences de physiologie humaine réalisées dans le laboratoire Columbus à bord de l’ISS (Station Spatiale Internationale).

Elle participe en 2010 au “Basic Training” de la classe d’astronautes 2009 de l’ESA, en tant qu’instructrice en Anatomie et Physiologie. La même année, elle intègre la division d’entrainement de l’EAC (European Astronaut Centre) à Cologne en Allemagne, pour devenir Instructrice d’Astronautes et Directrice de Simulations au service de l’ESA.

En octobre 2012, Laura valide un MBA (Master in Business and Administration) au sein de l’ISU (International Space University) avec sa thèse sur les Standards médicaux de sélection et d’entrainements des touristes spatiaux.
Depuis, Laura est devenue chef du projet NExT (New Exploration Training) qui vise à la réorientation des programmes d’entrainement vers l’exploration spatiale. Elle participe à de nombreuses campagnes de vols paraboliques depuis 2011 et se certifie en Février 2018 en tant qu’instructrice de vols paraboliques pour soutenir les vols paraboliques destinés au grand public avec Novespace.

En Janvier 2018, elle fonde le PASI – Professional Association of Space Instructors, projet entrepreneurial d’association d’instructeurs visant à établir des standards de sélection et d’entrainement des touristes spatiaux.

Dans son temps libre, Laura s’investit dans des projets éducatifs visant à inciter la jeunesse à s’orienter vers les Sciences et intervient à ce propos dans les collèges, lycées, universités et les grandes écoles d’ingénieurs. Elle participe aussi à des conférences et congrès en physiologie spatiale et s’occupe du
développement de groupements de recherches en physiologie dans les milieux extrêmes dont le projet ALPS –  ALtitude Performance Study : Projet de recherche et préparation d’un diplôme de doctorat en médecine théorique (Dr. Rer. Med.) traitant de l’impact cardiovasculaire des variations rapides d’altitude lors de vols de secours en haute.