FRESQUE DES IMAGINALES 2019

La fresque réalisée durant la dernière édition des Imaginales a pris place à l’école primaire Victor Hugo. Elle a été inaugurée ce mardi 4 février à 10h en présence de Marie-Pierre Marchal, directrice de l’école.

En mai dernier, quatre étudiants ont peint devant le public une fresque sur le thème de l’imaginaire des vikings : Cécile Venet, Marie Gérardin et Pénélope Chaumat, étudiantes de l’École supérieure d’art de Lorraine (ESAL) et Benoît Besançon, étudiant de l’école nationale supérieure d’architecture de Nancy ont ainsi mis en commun leurs talents pour créer collectivement une œuvre grand format de 4 mètres de large sur 2 mètres de haut représentant l’arrivée de bateaux au pays des géants, en référence aux pays nordiques qui étaient les invités d’honneur du festival des Imaginales 2019. L’illustration dont se sont inspirés les jeunes artistes est l’oeuvre de Piotr Rosiński, peintre polonais et fils de l’illustrateur et dessinateur de bande dessinée Grzegorz Rosiński à qui l’on doit la série Thorgal.

Depuis 2006, une fresque est réalisée en direct devant le public pendant le festival. Chaque année, elle est offerte à un établissement scolaire participant au Prix Imaginales des Lycéens, au Prix Imaginales des Collégiens ou au Prix Imaginales des écoliers. Cette année, afin de marquer le développement croissant du Prix Imaginales des écoliers, l’école élémentaire Victor Hugo a été sélectionnée pour recevoir la fresque. Ce choix récompense également l’engagement de l’école, avec sa classe de CM1-CM2, dans cette distinction depuis deux ans maintenant.

Les précédentes fresques ont été installées dans les lycées spinaliens Louis Lapicque (2007), Claude Gellée (2008) et Pierre Mendès France (2010), dans les collèges spinaliens Notre-Dame (2009) et Jules Ferry (2013) ainsi que dans les écoles élémentaires Jean Macé (2017) et Louis Pergaud (2018). Elle a également été implantée dans les lycées extérieurs Saint Sigisbert de Nancy (2011), Georges Bramont de Saint-Dié-des-Vosges (2012) et Jacques Callot de Vandœuvre-lès-Nancy (2006) ainsi que dans les collèges Louis Armand de Golbey (2014) et Elsa Triolet de Capavenir Vosges (2015). En 2016, la fresque a été exceptionnellement offerte à la ville américaine de La Crosse dans le cadre des 30 ans de jumelage et d’amitié entre nos deux villes.