Carole Trébor, lauréate du prix Imaginales des collégiens 2013 !

Une fois de plus, les jeunes jurés du Prix imaginales des collégiens nous surprennent, non par leur incroyable enthousiasme de lecteurs (chaque année, l’engouement se confirme, avec de plus en plus d’établissements engagés dans ce challenge lecture avec les Imaginales), mais par la qualité de leur jugement.

Dans une sélection très exigeante, les collégiens ont couronné le premier roman d’une trilogie atypique, tant par l’objet livre lui-même (néo-classique, pour dire vite) que par le sujet du roman… Mêlant fantastique et histoire, Carole Trébor nous entraîne à la suite de Nina Volkovitch, sa jeune héroïne soviétique, en 1941, dans ces années où « il était minuit dans le siècle ». À cette époque, le nazisme régnait sur l’Europe alors qu’en URSS, Staline étendait sur toute la société l’ombre du goulag et menait une folle chasse aux opposants pour installer son système dictatorial.

Nina Volkovitch est un roman pour jeunes, exigeant et passionnant à la fois ; Carole Trébor montre ici que l’histoire, si elle est mise en scène avec intelligence et passion, peut enthousiasmer les jeunes lecteurs d’aujourd’hui. Mais l’imaginaire n’est pas loin, et derrière l’histoire collective, une histoire familiale se révèle peu à peu, entre mystère, transmission des valeurs et pouvoirs fabuleux.

L’équipe du festival remercie chaleureusement tous les enseignants, dont Martine Mapps, la coordinatrice du PIC, pour leur disponibilité. Mais surtout, un immense bravo à ces centaines de jeunes collégiens qui révèlent cette année encore un vrai talent d’écrivain. Et bienvenue à Carole Trébor au palmarès des Imaginales 2013 !

Carole TREBOR.- Nina Volkovitch 1, La Lignée (Gulf stream, septembre 2012)

Share